Venir à bout de l'épuisement mental

Est-ce qu'il vous est déjà arrivé de vous sentir excessivement fatigué, vide, sans aucune motivation?

Vous vous consolez en vous disant que c'est normal; le boulot, les enfants, la maison tout ça tout ça. Qu'on manque juste de sommeil; mais semaine après semaine, aucune amélioration, au contraire la fatigue devient intense et s'accompagne parfois de pertes de mémoire ou d'irritabilité.


Et si vous étiez "juste" épuisé mentalement et que votre corps essaie de vous le dire?

éviter le burn out

On sous-estime souvent la surcharge mentale, on trouve normal de s'occuper de tout un tas de choses, et finalement être crevé et vidé fait partie de notre quotidien. C'est devenu un mode de vie.


Travailler 40h semaine, faire les courses, préparer les repas du soir (et du lendemain pour les enfants), les devoirs, ranger et nettoyer, faire les lessives, repasser le linge et le ranger, avoir une vie sociale et développer des relations... voilà le quotidien de la plupart d'entre nous.


Je pense qu'il est légitime avec tout ça de dire "oui, je suis épuisé, et j'ai besoin que ça change".
Il ne faut pas avoir honte de se sentir surmené.

On ne parle pas encore de burn-out, mais cela peut y mener, prenons les devants à temps.


Quelques signes d'une fatigue mentale/psychique

  • Vous êtes fatigué dès le réveil, les nuits ne semblet pas réparatrices

  • Vous n'avez aucune motivation et du mal à vous concentrer

  • Vous êtes irritable/émotionnel

  • Vous tombez plus souvent malade

  • Vous êtes plus maladroit que d'habitude/dans la lune

  • Votre libido est en chute libre


Checklist pour désencombrer son quotidien


1. Le check-up


Inutile de vous donner des conseils sans commencer par le plus important (selon moi).


Un check-up chez le médecin pour vous assurer de n'avoir aucune carence, aucun souci de santé (anémie ou autre) qui influerait également sur votre fatigue. Auquel cas, traiter ces carences sera un coup de pouce supplémentaire et indispensable.


On oublie l'auto-médication en vitamines en tout genre si possible, et on se fait conseiller sur base de nos réels besoins selon les résultats de prise de sang. Ensuite, on met en place une petite cure de vitamines coup de boost.


2. Identifier et déterminer les causes


Nous vivons tous une vie totalement différente; chacun son quotidien mais chacun sa façon d'accueillir et de gérer le stress également.


La principale chose à faire est de déterminer ce qui est susceptible de vous fatiguer; ce qui vous prends toute votre énergie de manière négative.


causes d'un épuisement mental

Essayez de noter les réponses à ces 3 questions dans un carnet:

  • Qu'est-ce qui vous stresse le plus ou vous fait perdre vos moyens?

  • Qu'est-ce qui vous prends le plus d'énergie dans votre vie?

  • Qu'est-ce qui vous énerve au quotidien?



3. On (se) remet en question


Une fois les causes identifiées, essayez de les remettre en question, mais également de vous poser des questions sur vous-même.


remise en question organisation quotidien
  • Suis-je obligée de gérer cela seule?/Est-ce que tout est réparti de manière équitable?

  • Qui peut m'aider à gérer une partie de ces tâches et comment?

  • Ce stress au travail est-il vraiment nécessaire?

  • Est-ce que je ne prends pas les choses trop à coeur? / Est-ce que je n'essaie pas d'en faire trop?

  • Est-ce que cette situation me convient vraiment? / Pourquoi est-ce que je me force à la supporter?


4. En discuter


Une fois que vous y verrez plus clair entre les causes et les potentielles solutions, ne gardez pas tout cela pour vous. Pour que les choses changent, tout ne dépend pas forcément que de vous.


Être épuisé(e) n'est ni une honte, ni une simple fatigue; cela ne doit pas être pris à la légère et balayé par les autres par un simple et réducteur "t'es fatiguée de quoi?" (on l'a tous pris en pleine face au moins une fois).


Discutez des raisons de votre épuisement:

communication amis surmenage
  • avec votre conjoint si les causes sont familiales, liées à l'organisation de la maison ou à votre relation. Mieux vaut une belle discussion lorsque l'on est calme, plutôt que d'attendre que la situation soit explosive.

  • vos collègues directs s'ils peuvent vous aider, en cas de charge de travail mal répartie ou de malentendus, etc

  • ou encore avec des amis si vous prenez les choses trop à coeur par exemple. Les vrais amis ne jugent pas et peuvent vous aider à décrypter vos comportement d'un point de vue extérieur.

Il se peut que vous tombiez sur des personnes moins compréhensives ou qui ont un autre état d'esprit. Ne vous refermez pas, cela ne veut pas dire que vous inventez votre fatigue, nous sommes tous différents. Trouvez une oreille plus attentive, ou écoutez-vous!

Dans tous les cas, soyez indulgent et compréhensif envers vous-même.


5. Passer à l'action


C'est déjà un énorme pas que d'accepter et de reconnaître cette fatigue. Heureusement, ce n'est pas une fatalité. Certains préfèreront être aidés par des spécialistes (psychologue, coach de vie, hypnose, sophrologie, etc), d'autres essayeront de faire le ménage par eux-mêmes. Pour ceux-là, voici quelques conseils.


A. Mettre en place des changements par rapport aux causes identifiées, et s'y tenir.

  • Noter dans un carnet les solutions mises en place pour opérer les changements

  • Réorganiser son quotidien pour ne pas être submergé de stress/travail/tâches

B. Avoir une bonne hygiène de vie

femme dans la mer bleue transparente
  • Se nourrir le plus sainement possible et s'hydrater

  • Dormir au moins 8h par nuit

  • Eviter l'alcool et les drogues

  • Promenade pendant le lunch ou après le boulot, sport, yoga, natation, peinture, tout est bon à prendre tant que cela vous relaxe et vous procure une sensation de bien-être.


Oui c'est du réchauffé comme conseils, mais ils ont toute leur importance. L'alimentation joue un rôle clé dans notre bien-être et même sur notre humeur.







C. Lâcher-prise

pensée positive
  • Apprendre à déléguer

  • Apprendre à relativiser et ne pas tout prendre trop à coeur

  • Être moins perfectionniste

  • Se reposer mentalement: et ça passe en premier par lâcher son smartphone & les réseaux

  • Voyager ou prendre congé: pour moi prendre congé 3 semaines une seule fois par an n'est pas le plu bénéfique. Vous reprendrez votre quotidien sans doute reposé, mais vous devrez attendre encore des mois et des mois pour relâcher à nouveau la pression. Misez sur des longs week-ends et des city-trips (même à la découverte de votre propre pays) pour vous accorder plusieurs pauses par an.


On nous en demande beaucoup, et généralement on s'en demande encore plus à soi-même. Soyez indulgent, déculpabilisez-vous; nous sommes des êtres humains pas des machines.

Nous sommes là pour vivre, pas pour survivre, alors relax, take it easy!





656 vues